Accueil » Actualités » Amendis négocie un nouveau virage dangereux !

Amendis négocie un nouveau virage dangereux !

Amendis négocie un nouveau virage dangereux !
[size=8][color=#999999]Le 11-01-2016 à 11:00:48 [/color][/size][b][justify][size=10][color=#333333] La société de gestion déléguée de distribution d’eau et d’électricité et de la gestion de l’assainissement liquide à Tanger, Amendis, filiale de Véolia Environnement, qui s’est empêtrée, depuis l’été de
ier, dans une situation de crise l’opposant à ses abonnés à Tanger contestant des facturations exorbitantes, ouvre aujourd’hui un nouveau front de confrontation. Mais, cette fois, ce ne sont pas ses cliens qui sont conce
és, mais plutôt son personnel de terrain tenu pour responsable de la crise actuelle. Ainsi, quelque 70 employés seraient menacés de chômage, à terme.[/color][/size][/justify][/b][center][color=#3366ff][size=19]***[/size][/color][/center][justify][size=12][color=#000066]La société Amendis qui a pris impunément l’habitude, depuis sa création en 2002, de sous-traiter à tour de bras, depuis la location de son parc automobile à la création de filiales pour l’exécution de ses travaux, compterait aujourd’hui se passer d’une partie de son personnel de terrain, notamment les agents préposés à la lecture des compteurs d’eau et d’électricité, pour confier cette tâche à une nouvelle filiale « privilégiée et contrôlée » à l’instar des précédentes comme « Amanor », à titre d’ exemple.

La nouvelle direction d’Amendis aurait, en effet, conclu un contrat avec une société privée de contrôle des compteurs d’eau et d’électricité et, par voie de conséquence, congédier les employés titulaires de cette tâche, considérés apparemment, à tort ou à raison, comme étant à l’origine des protestations musclées des abonnés. C’est d’ailleurs ce qui justifierait la mise en exécution de l’une des de
ières mesures prises, consistant à aviser l’abonné du passage de l’agent chargé de la lecture des compteurs d’eau et d’électricité.

Si rien d’officiel ne filtre encore, ni du côté de la direction, ni de celle du personnel, et encore moins, bizarrement, du côté des syndicats, nous croyons savoir que des dizaines d’employés comptent organiser un mouvement contestataire pour protester contre cette nouvelle décision. Il s’agirait, en l'occurrence, de près de 70 employés de la société Amendis qui se chargent, jusque-là, du contrôle des compteurs d’eau et d’électricité et qui risqueraient de se retrouver sans travail du jour au lendemain.

On pourrait toujours penser que, vu leur nombre restreint, la société envisagerait de les intégrer dans sa nouvelle réorganisation. Mais rien n’est moins sûr, si l’on tient compte du fait que la précédente direction d’Amendis avait déjà amorcé une mesure répressive en reprochant à cette catégorie du personnel de ne pas s’acquitter convenablement des tâches qui lui sont dévolues, et avait envisagé d’en congédier une bonne partie. Néanmoins, la société avait dû faire marche arrière devant la menace d’une grève générale. En outre, les 70 employés conce
és font part de leur incapacité de contrôler efficacement les 500.000 compteurs d’eau et d’électricité répartis à travers la ville et sa périphérie.

Ce nouveau contrat risquerait-il d’engendrer des frais supplémentaires entraînant une hausse éventuelle des tarifs de l’eau et de l’électricité ? Qu’en est-il de l’aspect juridique ? Qu’en dit le cahier des charges ? Qu’en pensent nos braves élus de ce triple galop de la société délégataire Amendis qui passe, sans transition, d’une crise à l’autre, soufflant, à sa guise, tantôt le chaud, tantôt le froid, mettant à genou l’autorité délégante qui a, jusque-là, démontré son impuissance et son inaptitude à régler cet épineux problème, une fois pour toutes…? .[/color][/size][/justify]
[center][size=15][b][color=#006699][link=http://www.lejou
aldetange
ews.com]Le Jou
al De Tanger[/link][/color][/b][/size][/center]

À propos admin

x

Check Also

Larache : Viol sauvage d’une sexagénaire malade mentale

Un individu trentenaire a forcé, samedi 5 septembre courant, le domicile situé dans un bidonville ...

La mosquée « Souriyne » fermée  pour cause du Covid-19

La délégation régionale des Affaires islamiques à Tanger, a procédé,  vendredi 4 septembre courant, à ...

Covid 19  : L’immobilier en pleine crise à Tanger

Bank Al Maghrib a livré ses tendances sur l’immobilier à Tanger, à travers l’Indice des ...

%d blogueurs aiment cette page :