News Les terroristes préparaient-ils une attaque de plus grande envergure ?
(Catégorie International)
Posté par Administrateur
الأربعاء 23 أغسطس 2017 - 15:15:28

Le 16-08-2017 à 15:15:28
Treize ans après les attentats de Madrid en 2004, qui avaient coûté la vie à 190 personnes, l'Espagne est de nouveau prise pour cible. Le pays est le théâtre d'une chasse à l'homme depuis jeudi soir lorsqu’une camionnette-bélier a foncé dans la foule sur l’avenue Ramblas, l'artère la plus touristique de la métropole catalane, au nord-est de l'Espagne, faisant 13 morts et une centaine de blessés. Le conducteur qui a abandonné la voiture de location et pris la fuite, n’est pas encore identifié mais d’intenses activités sont entreprises pour le retrouver, pendant que quatre autres suspects ont été interpellés par la police, dont le dernier hier vendredi.

Toujours dans la soirée de jeudi, quelques heures seulement après le drame des Ramblas, peu après minuit, un second véhicule de marque Audi A3 a renversé des piétons sur le front de mer de la station balnéaire de Cambrils, une station balnéaire de 33 000 habitants. Les cinq terroristes occupants de cette deuxième voiture-bélier ont été abattus par les forces de l'ordre. Ils portaient des ceintures d'explosif qui se sont révélés factices.
Parmi les victimes blessées, une est décédée hier vendredi.
Les deux attentats ont été rapidement revendiqué par le groupe jihadiste Daech de l’Etat islamique.

Dans les premières heures qui ont suivi l'attentat des Ramblas, la police avait divulgué l'identité d’un homme supposé être lié à l'attaque : il s'agit de Driss Oukabir, un résident espagnol d'origine marocaine dont les papiers d'identité ont été retrouvés dans la voiture-bélier ayant servi à l’attentat.

Cependant, ce suspect aurait clamé son innocence, déclarant à la police que ses papiers lui auraient été volés il y a plusieurs jours et qu’au moment de l’attentat, il se trouvait chez lui à Ripoll, à une centaine de kilomètres de Barcelone. Les doutes ont néanmoins continué à peser sur lui car il a des antécédents judiciaires pour avoir été incarcéré en 2012 dans la prison de Figueres.

Les enquêteurs se sont ensuite orientés vers Moussa Oukabir, un Espagnol de 18 ans, vivant à Barcelone, petit-frère du premier accusé, le soupçonnant d'avoir subtilisé les papiers de son frère aîné afin de s'en servir pour la location de la voiture-bélier qui a servi puis abandonnée la place Ramblas.
Moussa Oukabir est donc soupçonné d'être le conducteur de ce véhicule ; il est activement recherché depuis jeudi soir et il est qualifié de dangereux par la police.

Un troisième suspect,né à Melilla, est interpellé à Alcanar, à 200 km au sud de Barcelone, après l'explosion, mercredi soir, dans une maison de la ville. Ses occupants sont soupçonnés d'avoir préparé un engin explosif, mais la confection aurait mal tourné au moment de mélanger les substances chimiques. Dans les décombres, les enquêteurs ont retrouvé des dizaines de bouteilles de gaz.

L'accident a fait un mort et un blessé. Selon des sources policières, l'homme arrêté pourrait faire partie d'une cellule djihadiste implantée dans la région de Tarragone.

Enfin, hier vendredi, la police locale a annoncé l'arrestation de deux autres suspects, à Ripoll, ville où réside Driss Oukabir. On ignore pour le moment tout de l'identité et des soupçons qui pèsent sur ces deux individus. Le chef de la police a seulement déclaré que trois des quatre individus sont âgés de 21 à 34 ans.

Il a également a annoncé qu'il pense avoir à faire à "une seule cellule terroriste". "Nous travaillons sur une hypothèse: l'attentat aurait été préparé longtemps à l'avance, dans le logement d'Alcanar, par plusieurs individus. L'explosion aurait pu les empêcher d'utiliser tout le matériel dont ils disposaient. Et, désespérés, ces individus se seraient précipités pour passer à l'action à Barcelone et Combrils", à l’aide de voitures-béliers.
Ceci pourrait laisser entendre qu’un plus gros attentat aurait été évité de justesse.

« Les auteurs des attaques de Barcelone et Cambrils préparaient-ils une "attaque de plus grande envergure ? » s’est interrogé Josep Lluis Trapero, porte-parole de la police catalane lors d'une conférence de presse donnée hier vendredi, expliquant : « Ils préparaient un attentat ou plusieurs.
L'explosion d'Alcanar a permis d'éviter des attaques de plus grande envergure ».

Les enquêteurs soupçonnent les terroristes d'avoir voulu frapper le centre de Barcelone avec les bonbonnes de gaz.

On en saura probablement beaucoup plus après l’arrestation de l'auteur de l'attaque des Ramblas à Barcelone qui n’a pas, à l'heure actuelle, été identifié. Il pourrait se trouver parmi les assaillants abattus.

« L’enquête va dans ce sens, il y a un indice, plus d’un indice, mais nous n’avons pas de preuve concrète » a affirmé le porte-parole de la police.
PH : DR


Le Journal De Tanger



Cet item a été imprimée depuis le site .:: Le Journal De Tanger News ::.
( http://www.lejournaldetanger.com/news.php?extend.2547 )