News 13ème Festival Twiza sous le thème «Dans le besoin de l’intellectuel»
(Catégorie Art & Culture)
Posté par Administrateur
الأربعاء 16 أغسطس 2017 - 14:43:47

Le 16-08-2017 à 14:43:47
La 13ème édition du Festival Twiza a ouvert ses portes, dans la soirée de jeudi à Tanger, sous le thème «Dans le besoin de l’intellectuel».
Le programme de cette édition organisée par la Fondation méditerranéenne de la culture amazighe, qui se déroule du 10 au 13 août courant, prévoit des conférences, des tables rondes et des soirées musicales et artistiques, cela outre une série de manifestations culturelles et spirituelles, avec la participation d’intellectuels et d’artistes marocains et étrangers..

Parmi ces intellectuels figurent l’écrivaine égyptienne Nawal El Saadawi, invitée d’honneur de cette édition, ou encore le journaliste palestinien Abdelbari Atwane, ainsi que des penseurs marocains tels le professeur Ahmed Assid, Mohamed Boudhane, Rachid El Hajji, Boudriss Belaid et Ahmed Zahid.

En parallèle, des soirées musicales, animées par des artistes et des musiciens issus de différents arts musicaux marocains, feront vibrer les espaces de la Place des Nations, de Béni Makada et de Aouama.

En marge de cet événement artistico-culturel annuel, les organisateurs prévoient d'organiser la douzième rencontre Mohamed Choukri, ainsi qu’une rencontre sur l’écrivain espagnol Juan Goytisolo, décédé récemment à Marrakech.

La soirée d’ouverture a été notamment marquée par l’intervention de Ahmad Assid Intellectuel, écrivain et militant politique marocain amazigh, qui s’est interrogé sur le rôle de l’intellectuel et ses rapports avec la société et l’autorité.


« L’intellectuel qui occupe une place prépondérante dans la vie de la société, ne doit pas garder pour lui les éléments à même de contribuer à l’amélioration du vécu quotidien », dira-t-il, estimant que les intellectuels sont les futurs généraux de la bataille future pour la défense de la nation, sa civilisation et et pour inculquer aux citoyens les grandes valeurs des droits et des devoirs.

Le journaliste palestinien Abdelbari Atwane quant à lui, a d’emblée annoncé son interdiction d’accès à la quasi-totalité des pays arabes, hormis le Maroc et la Tunisie.

Evoquant les changements spectaculaires qui s’opèrent dans le monde arabe, Atwane a situé le rôle du véritable intellectuel aux côtés de ses concitoyens.

« Les complots qui se trament contre les pays arabes dont le Maroc, sont à l’image de ce qui s’est produit en Irak, en Libye et Syrie.

« Le Maroc et les pays maghrébins sont visés, non seulement à travers leurs gouvernants, mais aussi leurs peuples », dira-t-il, précisant : « Le Maroc est ciblé dans son unité et il est de notre devoir de protéger et de préserver cette unité ».

Concernant le hirak du Rif, le journaliste palestinien a souligné la légitimité des revendications et le devoir de l’Etat d’y répondre positivement, dénonçant cependant le rôle de certains opportunistes qui profitent de cette situation pour semer le désordre et menacer l’unité nationale, insistant sur la nécessité pour le peuple d’être vigilant sur ce péril qui menace son unité.

L’intervention de l’écrivaine égyptienne Nawal El Saadawi était programmée pour la soirée d’hier vendredi, alors que nous mettions sous-presse.
Nous pourrions y revenir dans notre prochaine édition.
PH : DR


Le Journal De Tanger



Cet item a été imprimée depuis le site .:: Le Journal De Tanger News ::.
( http://www.lejournaldetanger.com/news.php?extend.2540 )