News Journée mondiale de Lutte Contre l’hépatite L’ALCS-Tanger organise une Table ronde spécifique
(Catégorie Santé)
Posté par Administrateur
الأربعاء 16 أغسطس 2017 - 11:52:44

Le 16-08-2017 à 11:52:44
A l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre l’hépatite célébrée le 28 juillet de chaque année, la section tangéroise de l’Association de lutte contre le sida(L'ALCS) a organisé dans un palace de la ville,une Table ronde autour de cette inflammation qui touche le foie.

Ont pris part à cette rencontre scientifique plusieurs médecins, pharmaciens et experts des secteurs public et privé, ainsi que des représentants de la société civile,outre des membres de l’ALCS.

Après l’ouverture des travaux par un mot de bienvenue prononcé par le Dr Hamid Zeroual, pharmacien-biologiste et président de l’ALCS-Tanger, trois intervenants se sont relayés pour développer le sujet du jour.

Ainsi, le Pr Mustapha Sodqi de la faculté de médecine de Casablanca, infectiologue, expert et référent national des hépatites a l'ALCS, a présenté une communication sur l’états des lieux et les enjeux de l’hépatite C virale C (HCV),développant l’histoire de cette lésion, son mode de transmission, son épidémiologie dans le monde et au Maroc, ses modalités de dépistage et de suivi biologique et virologique et les nouveautés du traitement en relation avec le plan stratégique national sur les hépatites (PSN/VHC).

L’hépatite C virale est une affection hépatique d'origine virale à transmission parentérale. La découverte et la caractérisation du virus, dénommé virus de l'hépatite C ou VHC, ont permis de comprendre le rôle essentiel qu'il joue dans les hépatites post-transfusionnelles et la raison pour laquelle il a tendance à provoquer une infection persistante.

Le VHC est une cause majeure d'hépatite aiguë et d'affection hépatique chronique, notamment la cirrhose et le cancer du foie. On estime que 170 millions de personnes dans le monde sont des porteurs chroniques du VHC et que 3 à 4 millions de personnes sont infectées chaque année. Le VHC se transmet principalement par contact direct avec du sang humain. Les principales voies de transmission dans le monde sont la transfusion de sang qui n'a pas été soumis à un dépistage et la réutilisation d'aiguilles et de seringues non stériles.

Il n'existe aucun vaccin à l'heure actuelle contre l'hépatite C. Le moyen le plus efficace de lutter contre cette lésion est de réduire le risque de transmission nosocomiale du VHC et les comportements à risque, par exemple, la consommation de drogues injectables.

Le deuxième intervenant, Moulay Ahmed Douraidi,responsable du plaidoyer et droits humains a l'ALCS, a présenté un argumentaire basé sur les rapports des experts internationaux en matière de loi du droit humain et du sida, ainsi que le rapport d'impacts négatifs des politiques de la drogue sur la santé, sachant que l'ALCS plaide pour améliorer les conditions d’accès universel aux soins des VHC pour les populations vulnérables au Sida et aux hépatites.

Le Dr Mohammed El Khammas, responsable national du projet UDI et du programme réduction des risques à l'ALCS, a quant à lui, focalisé son intervention sur la problématique de l’HVC chez les populations clés d’une manière générale et chez les PUDI en particulier..

Ces trois importantes interventions ont donné lieu à un riche débat de l’assistance suivi de recommandations dont la principale est celle de mettre en place un partenariat entre L'ALCS Tanger, la délégation préfectorale de la Santé et l'Institut pasteur de Tanger dans le cadre d’un plan d'action stratégique de collaboration avec d’autres institutions dont la région Tanger-Tetouan- Al Hociema qui a exprimé sa volonté de soutenir le plan stratégique des hépatites..

PH : DR


Le Journal De Tanger



Cet item a été imprimée depuis le site .:: Le Journal De Tanger News ::.
( http://www.lejournaldetanger.com/news.php?extend.2528 )