News ADIL SAIDI Directeur Technique L’Homme Miracle IRT Volley
(Catégorie Sport)
Posté par Administrateur
الاثنين 17 يوليو 2017 - 10:44:01

Le 17-07-2017 à 10:44:01
Il est bien dommage qu’à l’IRT football qui ne cesse de dépenser des millions de dh, il n’existe pas un homme aussi compétent que Adil Saidi le directeur technique du volley. A vrai dire ,voici ce qui manque à cette équipe entraînée par Badou Zaki et appelée à jouer les premiers rôles , la saison prochaine. Le dernier doublé championnat et coupe est un résultat qui mérite la réflexion surtout pour un homme qui travaille à l’ombre.
Le nom de Adil Saidi est marginalisé :on parle du président, on parle de l’entraineur, on parle des joueurs, on parle des supporters mais on oublie le directeur technique qui a donné le meilleur de lui-même pour hisser bien haut l’emblème de toute une ville. L’IRT volley champion et vainqueur de coupe ,en attendant la super-coupe et la Champions league CAF, est l’œuvre de l’auteur d’un organigramme avec le bon choix d’un manager et d’une pléiade de volleyeurs. Adil Saidi est le portrait sportif de la semaine, lisons ses impressions et les perspectives d’avenir de son club :
Q-Après l’obtention du doublé, quel est votre sentiment ?
R- La joie et rien que la joie. Il s’agit à la fois d’une satisfaction personnelle et d’une satisfaction collective. A l’IRT, on ne peut parler seulement de ce qui est individuel car l’équipe est un groupe homogène , une véritable famille qui travaille dans la dynamique du groupe.

Q-Qu’est-ce que ce résultat a-t-il de particulier ?
R- C’est l’histoire de la ville où pour la première fois, un club obtient le championnat et la coupe.

Q-Comment évaluez-vous l’effectif de l’IRT sur le plan technique ? R-Une équipe de valeur où règne la discipline et l’entente.

Q-L’IRT a à son actif quatre titres de championnat avec une mention spéciale du doublé 2016-2017.Mais on vous reproche d’engager des joueurs de l’extérieur de la ville et d’oublier les jeunes tangérois. Qu’en dites-vous ?
R-Dans tous les clubs du monde entier ,l’élément « étranger » occupe une importante place si le comité vise un titre. L’objectif de l’équipe a beaucoup changé ces dernières saisons. Après une longue réflexion, il s’est avéré qu’avec les jeunes de la ville, il était impossible de lutter pour un titre.
Les possibilités actuelles dépassent de jouer seulement pour le maintien à l’heure où Tanger vise à devenir une Métropole dans le cadre de Tanja al Kobra :un grand club pour une grande ville.

Q-Alors, dans ce cas, il est impossible de parler de la pépinière de l’IRT volley ?
R- La pépinière des jeunes existe et elle est l’une des meilleures du Maroc. La preuve c’est que dans les catégories inférieures, l’IRT vient de se qualifier en finale et un éventuel titre pourrait s’ajouter au palmarès.

Q-Il parait qu’il y avait un grand obstacle dans la formation des jeunes les dernières saisons. Où en est-il?
R- Effectivement ! Avant de former les futurs volleyeurs, il fallait trouver des encadreurs. Grace aux efforts du comité, après plusieurs stages de recyclage, et une formation continue ,l’IRT a à sa disposition des entraineurs compétents dans les catégories inférieures.
Les jeunes,nous en avons et nous en sommes fiers.Actuellement,quatre joueurs de la pépinière son passés à la première formation..


Le Journal De Tanger



Cet item a été imprimée depuis le site .:: Le Journal De Tanger News ::.
( http://www.lejournaldetanger.com/news.php?extend.2445 )