News Le Wali Mohamed Yacoubi conforté dans ses fonctions qu’il honore avec brio
(Catégorie Région & La ville)
Posté par Administrateur
الأربعاء 05 يوليو 2017 - 14:56:09

Le 05-07-2017 à 11:53:59
Réponse cinglante à tous ces visionnaires étriqués et ces mauvaises langues déliées qui, se nourrissant de chimères,pronostiquaient, de manière hasardeuse, un départ imminent du wali de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Mohamed Yacoubi, et qui sont restés sur leur faim.
En effet, le dernier mouvement des walis et gouverneurs décidé par le Roi Mohammed VI n’a pas concerné Mohamed Yacoubi qui est, au contraire, conforté dans son poste qu’il honore avec brio.


Le wali Mohamed Yacoubi, en poste depuis plus de trois ans, a démontré, dès le départ, ses capacités dans la gestion territoriale à la tête de sa région, et sait éviter, avec adresse, les écueils qui se dressent sur son chemin, laissant un impact positif sur son passage.

Méga-programme royal « Tanger Métropole »

L’arrivée du wali Mohamed Yacoubi, le 20 janvier 2014,, avait coïncidé avec le déroulement d’une multitude de chantiers ouverts tous azimuts dans le cadre d’une véritable métamorphose de la région, couronnés par le méga-programme « Tanger-Métropole » lancé par le Roi Mohammed VI le 28 septembre 2013.


Ces projets préconisés pour cette ville qui s’est progressivement transformée en chantiers à ciel ouvert, ont offert l’occasion au wali Mohamed Yacoubi, de démontrer ses capacités d’action et d’innovation. Il s’en acquitte honorablement, grâce à son acharnement sur le travail, à son génie créateur, à son esprit cartésien, à son sérieux, à sa détermination, à sa persévérance et à sa ténacité en présence d’une entrave ou d’une difficulté majeure.

Tous ceux qui le côtoient sont unanimes à affirmer que l’homme impressionne par son dynamisme, son sérieux, son sens du devoir et de la responsabilité, ses compétences aussi bien administratives que techniques, mais aussi par sa courtoisie bienveillante. Une véritable main de fer dans un gant de velours.
Cette masse de projets requiert évidemment des aptitudes, des prédispositions, des habiletés et un sens aigu de la gestion. M. Mohamed Yacoubi qui a démontré une force d’adaptation à cette situation, a conjugué toutes ces qualités aussi bien au bureau que sur le terrain. Cet homme de toutes les situations n’a jamais failli au devoir, ni démontré une quelconque défaillance dans ses décisions.

Voilà pourquoi les choses se déroulent normalement malgré l’ampleur de la tâche et la population de Tanger et de sa région qui assiste aux changements spectaculaires de sa région est consciente des efforts déployés pour parvenir progressivement aux résultats escomptés.

Evidemment, derrière ces efforts, il y a des hommes, et parmi lesquels il y a le premier responsable régional, Mohamed Yacoubi qui n’a plus à donner ses preuves de compétence et d’efficacité et qui mérite amplement la haute confiance placée en lui par SM le Roi Mohammed VI qui entoure notre région d’une sollicitude Royale particulière.


Evénements d’Al Hoceima


Alors que Mohamed Yacoubi présidait aux destinées de la wilaya de Tanger-Tétouan, la province d’Al Hoceïma s’est greffée à cette région.
Cette province qui est secouée par de regrettables événements depuis le tragique accident qui a coûté la vie au défunt Mohcine Fikri en octobre 2016, constitue un souci pour l’ensemble des Marocains.

Le wali Mohamed Yacoubi, à l’instar des responsables de tous niveaux, confrontés à cette situation, a pu faire une analyse juste des événements qu’il a décodés de manière lucide et objective.

« Al-Hoceïma est une ville normale, qui fonctionne normalement et dont les institutions travaillent. Il y a simplement de temps en temps des manifestations, mais moins nombreuses que dans d’autres provinces », explique-t-il, dénonçant les « intox » des leaders de la contestation appelant à la violence dans cette province du royaume.

« Tout est virtuel. A voir les profils facebook de ces gens, on pourrait croire que la ville est en feu, alors qu’il n’en est rien », assure le wali Yacoubi, estimant que le discours des meneurs de troubles relèvent de l’intox. Il dénonce les « appels à la violence », ainsi que les discours de terreur et d’instrumentalisation.

« Il faut voir leur propagande sur facebook, avec des insultes, des attaques personnelles graves. Ces gens n’acceptent aucun avis contraire et désignent comme « traîtres » tous ceux qui ne sont pas d’accord avec eux », indique Mohamed Yacoubi, résumant les faits comme suit :
« L’image d’une ville d’Al Hoceima « en feu » véhiculée sur les réseaux sociaux relève de « la pure intox », destinée à induire le grand public en erreur et à minimiser les efforts de développement consentis par l’Etat ces dernières années. Il y existe bel et bien des manifestations comme dans d’autres villes du Royaume et dans tous les pays démocratiques, mais les auteurs de l’agitation tentent de donner une fausse image de la ville et répondre au cahier des charges des promoteurs de ces manifestations.

L’un des aspects de cette désinformation reste le décret de 1958 qui définissait Al Hoceima comme une zone militaire. Ce dahir n’est plus en vigueur depuis 1959 et il est impossible de nier la réalité du terrain face à l’ensemble des projets réalisés ou en cours de réalisation depuis 2015 sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI », conclue le wali de la région, Mohammed Yacoubi..

Le Journal De Tanger



Cet item a été imprimée depuis le site .:: Le Journal De Tanger News ::.
( http://www.lejournaldetanger.com/news.php?extend.2431 )