News Tanger Commémore avec fierté le 61ème Anniversaire de la Création de la Sûreté Nationale
(Catégorie Région & La ville)
Posté par Administrateur
الاثنين 22 مايو 2017 - 14:33:00

Le 22-05-2017 à 14:33:00
Voilà maintenant plus de six décades que la Sûreté nationale a vu le jour et voilà 61 années qu’elle œuvre avec abnégation et dévouement dans les divers domaines de ses compétences, à assurer la protection des libertés, préserver les droits, veiller à l’accomplissement des devoirs et réunir les conditions nécessaires qu’exige l’Etat de droit.

Et Chaque fois que l’occasion nous est donnée, nous tenons à saluer la bravoure, la fidélité, la célérité et les sacrifices dont fait sa devise au quotidien, notre vaillante police nationale en général et celle préfectorale de Tanger, en particulier.
Le 16 mai est donc une occasion pour rendre un vibrant hommage à l’action louable et aux sacrifices consentis par notre Sûreté..

Les énormes sacrifices déployés par les membres de la Sûreté Nationale, dans des conditions souvent difficiles, leur valent respect et profonde gratitude de la part de la population qui entretient avec eux des rapports empreints de confiance et de considération.

Les agents de la Sûreté Nationale qui font honneur à leur corps, contribuent à façonner l’image et la renommée de notre pays, en tant que terre paisible et accueillante. Il n’y a qu’à rappeler à cet égard la promptitude et l’efficience avec lesquelles la Sûreté nationale démantèle de manière proactive les réseaux terroristes qui visent notre pays, et dont l'incidence et la gravité de la violence pourraient causer d'innombrables victimes innocentes, sans la vigilance accrue et permanente de nos braves garants de la sécurité et de la paix publiques qui ont démontré leur efficacité.
Les énormes sacrifices déployés par les membres de la Sûreté Nationale, dans des conditions souvent difficiles, leur valent respect et profonde gratitude de la part de la population qui entretient avec eux des rapports empreints de confiance et de considération.

La traditionnelle levée des couleurs.Ph : Hamouda

Les agents de la Sûreté Nationale qui font honneur à leur corps, contribuent à façonner l’image et la renommée de notre pays, en tant que terre paisible et accueillante. Il n’y a qu’à rappeler à cet égard la promptitude et l’efficience avec lesquelles la Sûreté nationale démantèle de manière proactive les réseaux terroristes qui visent notre pays, et dont l'incidence et la gravité de la violence pourraient causer d'innombrables victimes innocentes, sans la vigilance accrue et permanente de nos braves garants de la sécurité et de la paix publiques qui ont démontré leur efficacité.

La contribution de notre police est aussi précieuse en cas de sinistre, de calamité, de lutte contre la criminalité et de trafics de tous genres, de protection des habitants et des biens publics et privés, mais aussi au niveau de l'organisation de la sécurité routière et la prévention des accidents de la circulation.

Le 16 mai est donc une occasion pour rendre un vibrant hommage à l’action louable et aux sacrifices consentis par notre police.

Les actions et les nobles missions accomplies par les membres de la police nationale qui sont estimées et hautement appréciées à leur juste valeur par les citoyens, leur ont permis de bénéficier de la Haute Sollicitude Royale.
En effet, le Souverain a bien voulu apposer, il y a sept années, Son Sceau Chérifien sur le Dahir relatif à la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) et le Statut du personnel de la Sûreté nationale.

Ce dahir vise à faire bénéficier la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) d’un statut particulier à la mesure de la place importante qu’occupe ce corps dans le schéma institutionnel national, pour l’amélioration des conditions professionnelles, matérielles, sociales et morales de la famille de la Sûreté nationale, à travers la création de la Fondation Mohammed VI des œuvres sociales pour le personnel de la Sûreté nationale.

Il y a environ deux années, à la veille de la commémoration du 59ème anniversaire de création de la vaillante police nationale, le Souverain a bien voulu nommer à la tête de la Direction générale de la Sûreté nationale, M. Abdellatif Hammouchi qui était déjà responsable de la Direction générale de la surveillance du territoire ! Une ascension qui n’est pas le fruit du hasard, d’autant plus que Hammouchi, depuis sa nomination à la tête de la DGST en 2005, a réussi d’excellentes preuves dans la lutte antiterroriste, à travers la mise en œuvre de cette «guerre préventive» qui a permis la neutralisation de dizaines de cellules terroristes. Un résultat qui a valu au royaume ce privilège enviable de s’ériger en modèle régional, voire international.

Le directeur général de la Sûreté nationale, Abdellatif Hammouchi, s’est attaché, depuis sa nomination, à insuffler une nouvelle dynamique à la Direction générale de la sûreté nationale.

Sur le plan international, notre Sûreté nationale qui est membre actif de l’Organisation internationale de police criminelle (Interpol), a été élue à des postes de responsabilité au sein de cette organisation internationale. Ainsi, le Maroc a été élu membre du comité exécutif d’Interpol grâce à son expérience et ses efforts dans le domaine de la lutte contre le terrorisme, le trafic de stupéfiants, l’émigration clandestine et la criminalité organisée. Il est également apprécié comme partenaire fiable, en matière de coopération internationale.

Le Gouverneur et les personnalités civiles et militaires, présents à la cérémonie. Photo : Hammouda

Dans la wilaya de Tanger, notre police préfectorale, tous corps confondus, est citée en exemple de sérieux, de bravoure, de fidélité, de grande efficacité et de célérité et elle jouit du respect et de la considération de toute la population. Nous devons afficher une grande fierté en rappelant, de nouveau, la manière avec laquelle elle dénoue, en un temps record, des affaires épineuses.

En matière de réglementation de la circulation urbaine, nous avons déjà attiré l’attention sur les conditions draconiennes dans lesquelles travaille la police locale qui mérite tous les éloges eu égard aux efforts titaniques que nos braves agents de la circulation déploient à longueur de journée, sous un soleil de plomb ou sous la pluie battante, pour veiller à la fluidité de la circulation et au respect du code de la route dans les grandes artères et la quasi-totalité des ronds-points et zones sensibles de Tanger, une des villes les plus embouteillées du Maroc.

La préfecture de police de Tanger possède aussi une nouvelle unité d’élite spécialisée dans les missions délicates, appelée « Brigade rapide d’intervention : BRI » constituée de 45 éléments qui ont reçu une formation très poussée à l’école de police de Kénitra et qui relèvent du service préfectoral de police judiciaire
Les missions de cette nouvelle unité s’articulent autour d’interventions de grande envergure dont, entre autres, celles de la délivrance d’otages ou du démantèlement de groupes armés, à l’instar de ce qui existe dans les forces de l’ordre américaines.

D’une manière générale, l’objectif de la création de cette nouvelle unité se focalise sur la protection des citoyens et de leurs biens et sur la lutte contre le crime dans tous ses aspects.

La police administrative, la police judiciaire, la police technique et scientifique, le corps urbain, la compagnie mobile d’intervention rapide et les autres corps de police, sans distinction, méritent tous les honneurs.
En effet, d’une manière générale, tous les corps de la préfecture de police de Tanger méritent amplement nos félicitations, notre respect et un grand hommage car, conscients de l’ampleur des missions qui leur incombent, ces soldats de la sûreté et la sécurité qui travaillent souvent dans des conditions pénibles, accomplissent leur devoir professionnel avec bravoure et en toute fidélité, n’hésitant guère, dans certains cas, à exposer leur propre vie pour sauver celle des autres, notamment quand il s’agit d’arrêter des criminels qui constituent une menace à la sécurité publique.

Ce n’est donc que justice rendue lorsque mardi dernier, Tanger a rendu un vibrant hommage à sa sûreté préfectorale en prenant part aux festivités de commémoration du 60ème anniversaire de la Sûreté Nationale.

La grande cérémonie organisée à l’occasion s’est déroulée en présence du gouverneur de la province de Fahs-Anjra, Abdelkhalek Merzouki et du secrétaire général de la wilaya, représentant le wali de la région Tanger-Tétouan, Mohamed Yacoubi, du préfet de police à Tanger, Mohamed Oulahtit Oualla, et des cadres, officiers et agents de la sûreté préfectorale ; le Corps de la magistrature ; le commandant de la Place d’arme; ceux de la Gendarmerie Royale, des Forces auxiliaires et de la Protection civile; la vice-présidente du conseil régional et des représentants du conseil préfectoral Tanger-Asilah et de la mairie de Tanger.


Le Préfet de police de Tanger, Mohamed Oulahtit Oualla, prononçant son important discours. Photo : Hammouda

Ont également pris part à cet événement plusieurs personnalités civiles et militaires, des représentants de l’autorité et des collectivités locales, des chefs de services extérieurs et plusieurs représentants de la société civile.
A leur arrivée sur les lieux, le gouverneur de la province de Fahs-Anjra et le secrétaire général de la wilaya ont été accueillis par le préfet de police et salués par les hauts cadres et les officiers de la Sûreté préfectorale.

Après la rituelle cérémonie de levée des couleurs au son de l’Hymne national, le préfet de police, Mohamed Oulahtit Oualla a pris la parole pour mettre en exergue l’importance de cette commémoration qui vient rendre hommage aux efforts et aux sacrifices de la famille de la Sûreté Nationale au service des citoyens et de la patrie.

M. Oulahtit Oualla a souligné la haute sollicitude dont SM le Roi Mohammed VI entoure la famille de la Sûreté nationale et l’intérêt qu’accorde le Souverain à l’amélioration des conditions sociales, morales, matérielles et professionnelles de cette institution.

Soulignons, à ce propos les acquis réalisés en faveur du personnel de la Sûreté Nationale, femmes, hommes, retraités, notamment le statut spécial accordé à cette institution, l’amélioration des conditions matérielles et professionnelles, et les efforts consentis en matière de formation, d’infrastructures et de moyens logistiques, permettant aux officiers et agents de la Sûreté Nationale de s’acquitter de leur mission dans des conditions optimums.


La nouvelle Brigade d’intervention rapide (BRI) . Photo : Hammouda


On notera qu’au niveau du positionnement de la nouvelle vision de l’autorité dans un cadre de proximité et de rapprochement avec l’ensemble des institutions de la société civile, la préfecture de police de Tanger veille scrupuleusement à l’application des valeurs édictées dans le discours royal du 12 octobre 1999 en termes de proximité des citoyens.

Soulignons, à ce propos, une approche de la police préfectorale avec les citoyens à travers la présence régulière de policiers sur le terrain, dans la quasi-totalité des quartiers de Tanger.

Le préfet a qualifié de « positif » le bilan de lutte contre la criminalité qui reste limitée à des comportements individuels n’atteignant point le niveau du crime organisé, à l’exception de quelques cas très rares, soulignant que les données démontrent que la ville de Tanger jouit d’une sécurité et d’une quiétude grâce aux efforts consentis par les différents services sécuritaires.

Le responsable préfectoral a saisi l’occasion pour souligner les sacrifices consentis par le corps de la police pour la préservation de l’ordre public et la sécurité des personnes et des biens, notant que la position stratégique et la dynamique économique que connaît la ville exige des efforts inlassables des agents de police pour accompagner les grands chantiers structurants, notamment en ce qui concerne l’organisation de la circulation routière.
Le préfet de police Mohamed Oulahtit Oualla a donné les statistiques des résultats positifs enregistrés en matière de lutte contre la criminalité sous toutes ses formes au niveau de la wilaya de Tanger, soulignant l’efficacité et la célérité de l’action qui ont permis le traitement en 2016 de 170.957 affaires de contrôle d’identité alors que 425 cellules criminelles ont été démantelées pour vol qualifié et 873 individus ont été déférés devant la justice pour des opérations de trafic de drogue, de contrebande et d’immigration clandestine.

Un détachement de notre police locale avec son nouvel uniformePhoto : Hammouda


La police préfectorale de Tanger a également procédé à la saisie de 38.054 kg de chira, 14 kg et 528 grammes d’héroïne, 8 kg et 530 grammes de cocaïne et 102.210 comprimés d’Ecstasy et comprimés psychotropes durant l’année 2016.
S’agissant des quatre premiers mois de l’année 2017, le nombre d’individus ayant subi un contrôle d’identité s’élève à 74.112 personnes, tandis que 12.676 individus ont été arrêtés en flagrant délit, dont 4.398 faisant l’objet d’avis de recherche pour divers crimes et 632 pour port d’arme blanche sans motif légitime, cela outre la saisie de 974 kg de chira et 1.874 comprimés psychotropes.

Au volet de la circulation routière, 108.834 contraventions ont été enregistrées au cours de l’année 2016 et 42.020 durant les quatre premiers mois de 2017, alors que les amendes ont atteint une valeur globale de plus de 21,7 millions de dirhams (MDH) en 2016 et plus de 6,2 MDH depuis le début de 2017 jusqu’au 30 avril.

La rituelle découpe de la tarte d’anniversaire. Photo Hammouda


Dans le milieu scolaire, les services sécuritaires de la wilaya de Tanger ont interpelé 1.893 personnes pour contrôle d’identité et traité 195 affaires pour lesquelles 206 personnes ont été déférées devant la justice, durant l’année scolaire 2016-2017, alors que 267 campagnes de communication et de sensibilisation dans divers établissements scolaires ont été organisées au profit de 22.944 élèves.

Dans le cadre de la dynamique que connait la ville tout au long de l’année, la police de Tanger a couvert quelque 1.208 activités culturelles, artistiques et sportives depuis le début de l’année écoulée jusqu’à fin avril 2017, outre la participation à de nombreuses activités de sensibilisation et aux réunions pilotées par l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) dans le cadre du programme « La police sociétale ».
Sur le plan des services, la police de Tanger a délivré 102.601 cartes électroniques d’identité nationale, 117.689 documents administratifs et 3.135 titres de séjours pour les étrangers, depuis le début 2016 jusqu’à fin avril 2017.

Pour l’opération Marhaba 2016, quelque 1.028.218 Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont regagné le Maroc depuis le lancement de cette opération le 5 juin dernier jusqu’au 11 septembre, alors que 911.939 personnes ont quitté le territoire durant la même période.

La cérémonie du 16 mai s’est clôturée avec la rituelle découpe de la tarte commémorant le 61ème anniversaire de création de la Sûreté nationale.
Ph : Hamouda

Par : Mohamed ABOUABDILLAH
Le Journal De Tanger



Cet item a été imprimée depuis le site .:: Le Journal De Tanger News ::.
( http://www.lejournaldetanger.com/news.php?extend.2327 )