News MOHAMED ELBIATI Un Ex Arbitre Et Secretaire General De L’IRT
(Catégorie Sport)
Posté par Administrateur
الخميس 27 أبريل 2017 - 15:40:35

Le 27-04-2017 à 15:40:35
Mohamed Elbiati est l’un des grands secrétaires généraux que le football tangérois a connus.
Issu de cette école Hassan Chtouki, il avoue voir appris tous les secrets du secrétariat aux cotés d’un autre doyen de métier appelé Mohamed Kandjae. La proposition venait de Abdeslam Arbaine qui était à la présidence de l’IRT la saison 2001.Mohamed Elbiati ,qui est un natif de Ouezzane, a vécu à Tanger une quarantaine d’années, ville qu’il a adoptée facilement et qui a vu la naissance de ses deux enfants. Il venait d’un autre monde complexe et difficile : celui de l’arbitrage. La rubrique sportive du Journal de Tanger vient de l’inviter dans le « Portrait sportif » et voici l’entretien avec lui pour le présenter à ses lecteurs :


Q-Mohamed Elbiati a à son actif trois étapes sportives bien distinctes. Pourriez-vous les rappeler ?
R-Mes débuts d’arbitrage datent de 1972 à Rabat à la ligue du Gharb. En 1976 , j’étais arbitre interligue. La saison 1979-80,j’obtenais mon transfert à la ligue du Nord. En 1990,j’étais arbitre fédéral mais pour des raisons professionnelles je devais démissionner une année après.

Q-Quel est votre beau souvenir de cette carrière ?
R-Je me rappelle avoir eu l’occasion d’être désigné par la FRMF pour diriger une rencontre internationale Koweit-Manchester City au stade du Marshane le 18-5-1982.Les Koweitiens étaient en concentration à Tanger pour la préparation du mondial auquel ils étaient qualifiés. J’avais pour juges de touche Tachfine et Boughaba.

Q- On parlait autrefois à la ligue du Nord de marginalisation des arbitres par la FRMF.Qu’en pensez-vous ? R-Je n’en suis pas d’accord. A vrai dire, les arbitres avaient beaucoup de difficultés pour passer au niveau national. D’une part,il n’existait aucune formation, d’autre part le manque de terrains pour officier freinait leur carrière.

Q-Vous parlez en tant que responsable de la commission de l’arbitrage à la ligue du Nord. Pourriez-vous rappeler cette étape de votre vie ?
R-Je ne l’oublierai jamais car il y avait du bon travail avec mes collaborateurs de la commission. J’étais président CRA Commission régionale d’arbitrage de la ligue du Nord 2001-2004 .

Q-Vous étiez l’un des secrétaires généraux dans l’histoire de l’IRT section football. Etait-ce une autre expérience footballistique difficile ?
R-Effectivement !J’en suis fier parce que le poste de secrétaire général en première division a beaucoup enrichi mon expérience. Facile ou difficile, je pense sincèrement qu’il y avait un peu de tout.
On utilisait seulement le stylo et le courrier de la FRMF avait beaucoup de retard :ce qui gênait le travail du secrétariat surtout dans le nombre des avertissements des joueurs et dans les sanctions. Maintenant, avec l’informatique, l’internet les choses se passent autrement et avec la rapidité. Le PC a remplacé le stylo et tout est mémorisé grâce au mémo logue .

Q-A qui revenait le mérite de vous avoir choisi comme secrétaire général ?
R-C’était le président de l’équipe Abdeslam Arbaine. La première saison, nous étions trois au poste de secrétaire général : Mohamed Kandjae, Amine Lakhssassi et moi. De 2004 à 2007,j’en étais le seul responsable après avoir appris de ces doyens du secrétariat.

Q-Et qui était cotre conseiller par la suite ?
R-Hassan Chtouki un grand connaisseur.

Q-Comment voyez-vous actuellement les responsables de vos trois étapes sportives que vous aviez vécues :arbitre,président CRA et secrétaire général d’un club de première division ?
R-Dans tous les domaines, il y a énormément de progrès avec l’augmentation des moyens.....

Photo : DR



Cet item a été imprimée depuis le site .:: Le Journal De Tanger News ::.
( http://www.lejournaldetanger.com/news.php?extend.2298 )