News La gestion du stress (1)
(Catégorie Santé)
Posté par Administrateur
الثلاثاء 18 أبريل 2017 - 12:01:24

Le 17-04-2017 à 12:01:24
Le stress qualifié de « maladie des temps modernes », affecte des dizaines de milliers de personnes.

Pour savoir si nous sommes (on non) affectés par le stress négatif, il est nécessaire d’effectuer le test qui vous a été proposé dans l’édition du Journal de Tanger du 1er Avril 2017.
Ce test vous permettrait d’avoir, non seulement une idée de votre niveau de stress, mais aussi de prendre conscience de votre état et d’adopter les mesures adéquates ou faire appel à l’aide d’un spécialiste.

L’article d’aujourd’hui met en évidence les principales causes du stress qui proviennent de la société, de l’entreprise, de l’emploi ou des relations...

Généralement, les causes du stress trouvent leur origine dans le vocable « SECER » qui a la même signification et prononciation que le verbe « cesser », mais ne s’écrivant pas de la même façon. Constitué de cinq lettres, l’acronyme SECER veut dire que la Société, l’Entreprise, le Changement, l’Emploi et les Relations sont les principales causes du stress. De nos jours, ces cinq variables ont connu des bouleversements radicaux, brutaux et trop rapides et ont, de ce fait, augmenté de façon spectaculaire le niveau général du stress chez les personnes.

Comment donc se présente chacune de ces variables et comment participe-t-elle à l’exacerbation du stress chez les hommes, les femmes, les jeunes et les moins jeunes ?

Société

Actuellement, la société moderne se caractérise par plusieurs phénomènes, les plus frappants sont le vieillissement de la population dans presque tous les pays du monde, y compris les pays en voie de développement ou les pays les moins avancés. L’évolution rapide de l’urbanisme et la montée en flèche des revendications en faveur des droits de la femme… sont également les caractéristiques de la société moderne.

Effectivement, les progrès réalisés dans la médecine, l’augmentation du niveau de vie moyen et l’amélioration de l’hygiène alimentaire ont fait que l’espérance de vie a augmenté rapidement. Elle est passée en quelques années de 70 à 79 ans aux Etats-Unis, de 75 à 81 ans en France et de 58 à 70 ans au Maroc. Cette situation de vieillissement a fait que chaque couple a l’obligation de prendre soin non seulement de lui-même, mais aussi de ses enfants et surtout de ses vieux parents respectifs. Le problème est gravement ressenti dans les pays en voie de développement et dans les pays musulmans car la collectivité n’a pas encore pris en charge la totalité des couvertures médicales, les soins de santé et les allocations retraites.

Il est clair que cette situation devient de plus en plus stressante et inquiétante aussi bien pour le jeune couple que pour les personnes prises en charge.

A ce problème de vieillissement de la population s’ajoute un autre relatif à l’urbanisme. Il faut peut-être rappeler à ce niveau que plus de 80% de la population mondiale vit dans les villes. Autrement dit, plus de cinq milliards d’habitants, partout à travers le monde, doivent avoir un foyer, un moyen de transport, des espaces… et quand les villes ne sont plus en mesure de répondre positivement à ces nombreuses demandes de façon suffisante, positive et décente, il y a la construction sur les périphérique des bidonvilles qui vient pour trouver une solution éphémère et de facilité à ce phénomène d’urbanisation galopante. Cette situation génère plus de criminalité, plus de bruit, plus de pollution, plus d’encombrement et finalement plus de « STRESS ».

En revanche, l’émergence depuis quelques années des défenseurs du genre dans toutes les activités humaines fait que la femme est de plus en plus obligée à travailler en dehors de son foyer et d’occuper une activité génératrice de revenu. Donc elle subit le même niveau de stress que l’homme sinon plus car tantôt elle doit honorer ses engagements professionnels, tantôt elle doit assumer ses responsabilités familiales quotidiennes vis-à-vis de son foyer, son mari et ses enfants.
La femme moderne s’expose subséquemment à plusieurs responsabilités en même temps, ce qui exige d’elle plus de concentration, plus de temps, plus de disponibilité… et donc plus de contraintes à gérer simultanément et de façon excessivement rapide et expéditive.

La plupart des femmes se trouve dans des situations où les exigences de la société, de l’entreprise, de la famille, … (qui sont souvent très contradictoires et disparates) dépassent de loin leurs ressources physiques, intellectuelles et psychologiques. Cette situation peut devenir dangereuse dans la mesure où non seulement elle peut augmenter leurs tensions et leurs niveaux de « STRESS », mais elle peut carrément mettre en péril et menacer sérieusement leurs états psychiques et bien-être.

Entreprise

Avec l’avènement et la généralisation, depuis quelques années, de la mondialisation, toutes les entreprises – et sans exception – sont obligées de repenser leur stratégie, leur processus d’affaires internes, leur organisation… C’était (et c’est encore le cas) la seule façon de procéder pour rester sur le marché de la concurrence locale, nationale et internationale, et c’était aussi la seule façon pour que l’entreprise moderne puisse assurer sa survie pendant quelques années à venir. En termes différents, pour devenir de plus en plus performantes et compétitives ces entreprises étaient contraintes d’opter pour des stratégies de restructuration, de fusion-acquisition, de downsizing, de suppression des niveaux hiérarchiques, etc. Ces nouvelles stratégies délibérées, émergentes ou occurrentes augmentent le niveau de stress chez les salariés restants car ils sont enclins à adopter de nouveaux types d’attitude et de comportement, à développer de nouvelles compétences et à améliorer de façon significative et continue la qualité des produits et services qu’ils livrent à leurs clients.

La méthode de travail et la nouvelle organisation des activités de l’entreprise ont également beaucoup évoluées ces derniers temps. Certes, les technologies de l’information et des télécommunications permettent de nouvelles possibilités d’échange, de partage et de diffusion de l’information, mais elles accélèrent également le rythme de travail et celui des changements organisationnels, produisant ainsi plus de tension au sein de l’entreprise et aggravant, par la même occasion, les phénomènes d’inquiétude et d’anxiété prolongés chez les salariés.

Nous rencontrons régulièrement des responsables et chefs d’entreprises qui veulent comprendre le phénomène du stress. Ils ont l’impression que dans l’entreprise c’est le top management et les cadres dirigeants qui sont les plus exposés au stress. Après de longues discussions et explications ils comprennent que le staff est davantage exposé à la surcharge de travail et aux ambigüités des rôles. En réalité, ce sont les managers fonctionnels et surtout les opérationnels qui subissent les niveaux de stress les plus élevés car on leur impose souvent des décisions et des objectifs sur lesquels ils n’ont aucun droit de regard ni la moindre possibilité de rejet.

Ils n’ont presque pas d’autonomie sur leur travail puisque c’est la corporate strategy qui leur dicte implicitement ou explicitement les objectifs à atteindre et les types de comportement adéquats qu’il faut adapter et adopter. Cette méconnaissance de la stratégie et de son élaboration couplée avec une faible visibilité sur l’avenir de l’entreprise accroît chez le personnel subalterne le sentiment d’inquiétude et développe chez lui l’angoisse et le « STRESS ».
A suivre ..
_____ __ _
Dr. Brahim TEMSAMANI : est Professeur d'économie à la Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales de Tanger (Université Abdelmalek Essaadi) depuis 1999.
Il est également responsable du Master spécialisé en logistique portuaire et transport international depuis 2007 et responsable de l'équipe de recherche gt2d depuis 2005.
Depuis 2009, le Pr Saddiki occupe le poste de Vice Doyen chargé de la recherche scientifique et de la coopération.


Le Journal De Tanger



Cet item a été imprimée depuis le site .:: Le Journal De Tanger News ::.
( http://www.lejournaldetanger.com/news.php?extend.2271 )