News L’Homme et le Coran : quelle relation ?
(Catégorie Religions)
Posté par Administrateur
الاثنين 20 يونيو 2016 - 14:09:26

Le 20-06-2016 à 14:09:26
« Le Coran, c’est le rayon de lumière divine qui éclaire le trajet de l’Homme. Si l’être humain suit cette lumière, il avance dans le droit chemin résolument vers le paradis. S’il s’en écarte, il s’égare et perd toute orientation dans l’obscurité …Dès lors, il peut tout détruire sur son passage ! » .
C’est en ces termes que l’on peut résumer, sommairement, la magistrale intervention de l’érudit enseignant-chercheur en études islamiques, le professeur Hadj Mohammed Benmoussa de Fès, lors de la rituelle soirée religieuse rotarienne organisée mardi dernier autour du premier ftour-débat de ce Ramadan 1437, organisé au domicile du Past-président du Rotary Club Tanger – Doyen, Abdelhaï Sbaï, auquel ont pris part les membres dudit club, aux côtés d’éminents invités de marque.

***
Le professeur Hadj Mohammed Benmoussa, enseignant-chercheur en études islamiques, membre du Conseil des Oulémas et imam à la mosquée Idriss Ier à Fès, acteur associatif très actif, notamment au sein d’associations de lutte contre les maladies chroniques, comme les affections néphrologiques et le diabète, entre autres, et auteur d’un ouvrage intitulé "L'Islam et la transplantation d'organes".

L’éminent conférencier explique que la relation entre l’Homme et le Coran est née avec la création du Premier Humain sur Terre lorsqu’Allah avait annoncé le contenu du Verset 2:30 du saint Coran : « Et lorsque ton Seigneur dit aux anges: «Je vais établir un Khalifa sur la Terre », ils répondirent : « Vas-tu en établir un qui y sèmera le mal et y répandra le sang, tandis que nous sommes là à Te glorifier et à Te sanctifier ? » ; Allah dit : « En vérité, Je sais ce que vous ne savez pas ! ».

cheikh Mohammed Benmoussa

Le Coran fournit ainsi les détails de la création d’Adam à partir d’argile et qu’Allah honora de plusieurs façons en lui insufflant d’abord de Son âme dans le corps. Ensuite, Allah ordonna aux anges de se prosterner devant cette créature : « Prosternez-vous devant Adam ! » Et ils se prosternèrent tous, à l’exception d’Iblis (satan), qui refusa de s’exécuter » (Verset du Coran 7:11).

Bien que la prosternation soit normalement réservée uniquement à Dieu, cet acte des anges devant Adam était un signe de respect et d’honneur à ce Premier homme qui fut considéré comme une créature entourée de l’infinie miséricorde de Dieu, explique le Pr Mohammed Benmoussa, ajoutant qu’Allah a créé les Humains et les Djinns pour L’adorer, citant, à ce propos, le verset coranique 2 :31 qui dit : « Je n'ai créé les Djinns et Humains que pour M'adorer ».

Ainsi donc, la nature humaine est constituée de deux parties, l’une matérielle à base d’argile, et l’autre morale découlant de l’âme divine (Arroh) insufflée par Dieu dans le corps humain, indique le Pr Benmoussa, précisant que la perfection morale de l'homme échappe à son libre arbitre, alors que la perfection matérielle dépend de sa volonté. C'est la perfection psychologique qui détermine la perfection matérielle. Il est évident que la perfection de l'âme est une chose immatérielle, et que l'homme ne peut y parvenir par la seule mise en œuvre de moyens matériels.

Dans sa relation avec le Coran, l’homme est tenu d’éviter l’incarnation ou la manifestation de l’Absolu et la nature déchue, imparfaite et pécheresse, et doit, par contre s’identifier à sa nature primordiale « adamique » en tant que Khalifa de Dieu sur Terre, et voir Allah tel qu’Il est dans Son absolue Réalité.

L’éminent conférencier déplore, cependant, le fait qu’aujourd'hui, l'homme a perdu de ses valeurs individuelles, spirituelles et sociales, ainsi que dans sa vie physique et mentale, son sens de la mesure, de l'ordre et de la juste appréciation des recommandations du Coran et des qualités qui sont inhérentes à la mission que Dieu lui a assignée sur terre, d’où une destruction de la dignité humaine à cause d’une conduite régie par un instinct bestial.

« Aujourd'hui, l’homme qui se présente comme un être faible, égoïste et injuste ; esclave de ses désirs, de sa convoitise et de ses passions animales ; cet homme qui ignore sa réalité d’être qui fait de lui le réceptacle de la conscience universelle, est en train de payer les conséquences de son éloignement des recommandations divines, aux dépens de son bonheur et de sa sérénité. L'effet de ces perturbations et déviations du chemin coranique apparaît sous les diverses formes de la criminalité. Pas une ne minute ne passe dans les sociétés sans que s'y commette un crime ou un délit dont ces guerres qui détruisent l’humanité, indique l’imam Mohammed Benmoussa, dénonçant les graves déviations dans le monde où la criminalité et la délinquance s’amplifient parce que l’homme s’éloigne de la lumière coranique.

L'un des facteurs de la propagation de la violence, de l'effritement de la cohésion sociale, est la perte de la foi encouragée par certaines philosophies et pédagogies, comme les pensées racistes, athéistes, permissives, estime l’éminent conférencier.

Evoquant la nature du Livre sacré, Hadj Mohammed Benmoussa indique le Coran est une œuvre divine éblouissant le monde, qui n’a été inventée par personne d’autre qu’Allah (sourate X, 37) et transmise, progressivement tout au long de 23 années, au Prophète Sidna Mohammed (psl) par l’intermédiaire de l’Archange Jibril (Gabriel).

Le Coran est donc la parole de Dieu stricto sensu, ce qui est confirmé par le verse coranique : « Si tous les hommes et les Djinns s’unissaient pour produire quelque chose de semblable à ce Coran, ils ne produiraient rien qui lui ressemble, même s’ils s’aidaient mutuellement » (verset XVII, 88).

Adhérer intellectuellement aux enseignements et injonctions coraniques est le premier réflexe que doit avoir l’Homme sur Terre. Le but du Coran est non seulement de nourrir nos besoins spirituels et intellectuels, mais aussi de guider, concrètement, nos pas dans cette vie qui n’est pas une fin, mais un moyen, indique le professeur Hadj Mohammed Benmoussa, concluant : « Ce ne sont pas des règles éparses qui nous sont communiquées dans le Coran. C'est tout un mode de vie qui y est exposé ».
La relation étroite entre l’Homme et le Coran est vitale pour l’Humanité… !

Le Journal De Tanger



Cet item a été imprimée depuis le site .:: Le Journal De Tanger News ::.
( http://www.lejournaldetanger.com/news.php?extend.1463 )