News Tanger commémore avec fierté le 60ème anniversaire de la création de la Sûreté nationale
(Catégorie Commémoration)
Posté par Administrateur
الاثنين 23 مايو 2016 - 10:01:49

Le 23-05-2016 à 10:01:49
Voilà maintenant six décades que la Sûreté nationale a vu le jour et voilà 60 années qu’elle œuvre avec abnégation et dévouement dans les divers domaines de ses compétences, à assurer la protection des libertés, préserver les droits, veiller à l’accomplissement des devoirs et réunir les conditions nécessaires qu’exige l’Etat de droit.
Et Chaque fois que l’occasion nous est donnée, nous tenons à saluer la bravoure, la fidélité, la célérité et les sacrifices dont fait sa devise au quotidien, notre vaillante police nationale en général et celle préfectorale de Tanger, en particulier.

Le 16 mai est donc une occasion pour rendre un vibrant hommage à l’action louable et aux sacrifices consentis par notre Sûreté.

***
Les énormes sacrifices déployés par les membres de la Sûreté Nationale, dans des conditions souvent difficiles, leur valent respect et profonde gratitude de la part de la population qui entretient avec eux des rapports empreints de confiance et de considération.

La levée des couleurs Photo: Hamouda

Les agents de la Sûreté Nationale qui font honneur à leur corps, contribuent à façonner l’image et la renommée de notre pays, en tant que terre paisible et accueillante. Il n’y a qu’à rappeler à cet égard la promptitude et l’efficience avec lesquelles la Sûreté nationale démantèle de manière proactive les réseaux terroristes qui visent notre pays, et dont l'incidence et la gravité de la violence pourraient causer d'innombrables victimes innocentes, sans la vigilance accrue et permanente de nos braves garants de la sécurité et de la paix publiques qui ont démontré leur efficacité pas plus tard que la semaine dernière en procédant, vendredi 13 mai courant, à l’arrestation dans le quartier de Malabata à Tanger , d’un ressortissant tchadien, entré au Maroc le 4 mai courant par l’aéroport Mohammed V, présumé partisan de Daesh, et à la saisie, en sa possession, de documents, de produits et de matériels susceptibles d’être utilisés dans des méthodes de fabrication d’explosifs, ainsi que des enregistrements vidéos des lieux repérés par ce terroriste dans certaines villes du Royaume.

Le wali de la région Tanger-Tétouan, Mohamed Yacoubi et le gouverneur de la province de Fahs-Anjra, Abdelkhalek Merzouki,
salués par les cadres et officiers de la police préfectorale. Photo : Hamouda

Rappelons que l’enquête préliminaire a révélé que le suspect planifiait de s’en prendre à des hôtels classés, des casernes militaires, des centres de police et au siège d’une mission diplomatique occidentale.
Le supposé terroriste planifiait aussi, avec les membres de sa cellule, de séquestrer et de liquider des otages parmi des éléments de sécurité, et ce pour inciter les « jihadistes » à adhérer à son projet criminel.
La contribution de notre police est aussi précieuse en cas de sinistre, de calamité, de lutte contre la criminalité et de trafics de tous genres, de protection des habitants et des biens publics et privés, mais aussi au niveau de l'organisation de la sécurité routière et la prévention des accidents de la circulation.
Le 16 mai est donc une occasion pour rendre un vibrant hommage à l’action louable et aux sacrifices consentis par notre police.

Les actions et les nobles missions accomplies par les membres de la police nationale qui sont estimées et hautement appréciées à leur juste valeur par les citoyens, leur ont permis de bénéficier de la Haute Sollicitude Royale.

Le wali de la région découpant la rituelle tarte du 60ème anniversaire de la Sûreté nationale. Photo :Hamouda

En effet, le Souverain a bien voulu apposer, il y a six années, Son Sceau Chérifien sur le Dahir relatif à la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) et le Statut du personnel de la Sûreté nationale.
Ce dahir vise à faire bénéficier la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) d’un statut particulier à la mesure de la place importante qu’occupe ce corps dans le schéma institutionnel national, pour l’amélioration des conditions professionnelles, matérielles, sociales et morales de la famille de la Sûreté nationale, à travers la création de la Fondation Mohammed VI des œuvres sociales pour le personnel de la Sûreté nationale.

Il y a environ une année, à la veille de la commémoration du 59ème anniversaire de création de la vaillante police nationale, le Souverain a bien voulu nommer à la tête de la Direction générale de la Sûreté nationale, M. Abdellatif Hammouchi qui était déjà responsable de la Direction générale de la surveillance du territoire ! Une ascension qui n’est pas le fruit du hasard, d’autant plus que l’auteur, depuis sa nomination à la tête de la DGST en 2005, a réussi d’excellentes preuves dans la lutte antiterroriste, à travers la mise en œuvre de cette «guerre préventive» qui a permis la neutralisation de dizaines de cellules terroristes. Un résultat qui a valu au royaume ce privilège enviable de s’ériger en modèle régional, voire international.

Le directeur général de la Sûreté nationale, Abdellatif Hammouchi, s’est attaché, depuis sa nomination, à «insuffler une nouvelle dynamique à la Direction générale de la sûreté nationale».

Sur le plan international, notre Sûreté nationale qui est membre actif de l’Organisation internationale de police criminelle (Interpol), a été élue à des postes de responsabilité au sein de cette organisation internationale. Ainsi, le Maroc a été élu membre du comité exécutif d’Interpol grâce à son expérience et ses efforts dans le domaine de la lutte contre le terrorisme, le trafic de stupéfiants, l’émigration clandestine et la criminalité organisée. Il est également apprécié comme partenaire fiable, en matière de coopération internationale.

La police préfectorale de Tanger

Dans la wilaya de Tanger, notre police préfectorale, tous corps confondus, est citée en exemple de sérieux, de bravoure, de fidélité, de grande efficacité et de célérité et elle jouit du respect et de la considération de toute la population. Nous devons afficher une grande fierté en rappelant, de nouveau, la manière avec laquelle elle dénoue, en un temps record, des affaires épineuses.

Le valeureux corps de la circulation qui brave le temps et les aléas climatiques pour agencer
la circulation urbaine, en été comme en hiver. Photo : Hamouda

En matière de réglementation de la circulation urbaine, nous avons déjà attiré l’attention sur les conditions draconiennes dans lesquelles travaille la police locale qui mérite tous les éloges eu égard aux efforts titaniques que nos braves agents de la circulation déploient à longueur de journée, sous un soleil de plomb ou sous la pluie battante, pour veiller à la fluidité de la circulation et au respect du code de la route dans les grandes artères et la quasi-totalité des ronds-points et zones sensibles de Tanger, une des villes les plus embouteillées du Maroc.

La police administrative, la police judiciaire, la police technique et scientifique, le corps urbain, la compagnie mobile d’intervention rapide et les autres corps de police, sans distinction, méritent tous les honneurs.
En effet, d’une manière générale, tous les corps de la préfecture de police de Tanger méritent amplement nos félicitations, notre respect et un grand hommage car, conscients de l’ampleur des missions qui leur incombent, ces soldats de la sûreté et la sécurité qui travaillent souvent dans des conditions pénibles, accomplissent leur devoir professionnel avec bravoure et en toute fidélité, n’hésitant guère, dans certains cas, à exposer leur propre vie pour sauver celle des autres, notamment quand il s’agit d’arrêter des criminels qui constituent une menace à la sécurité publique.

Le valeureux corps de la circulation qui brave le temps et les aléas climatiques pour agencer
la circulation urbaine, en été comme en hiver. Photo : Hamouda

Les heureux bénéficiaires d’un prestigieux Wissam Royal pour leurs bons et loyaux services. Photo : Hammouda

Ce n’est donc que justice rendue lorsque lundi dernier, Tanger a rendu un vibrant hommage à sa sûreté préfectorale en prenant part aux festivités de commémoration du 60ème anniversaire de la Sûreté Nationale.
La grande cérémonie organisée à l’occasion était présidée par le wali de la région Tanger-Tétouan, Mohamed Yacoubi, accompagné du gouverneur de la province de Fahs-Anjra, Abdelkhalek Merzouki, aux côtés du préfet de police à Tanger, Mouloud Oukhouya, et des cadres, officiers et agents de la sûreté préfectorale ; le Corps de la magistrature ; le commandant de la Place d’arme; ceux de la Gendarmerie Royale, des Forces auxilliaires et de la Protection civile; le vice-président du conseil régional ; le président du conseil préfectoral Tanger-Asilah et le maire de Tanger.

Ont également pris part à cet événement, la consule générale de France à Tanger ; des officiers de la police espagnole ; plusieurs personnalités civiles et militaires, des représentants de l’autorité et des collectivités locales, des chefs de services extérieurs et plusieurs représentants de la société civile.

A leur arrivée sur les lieux, le wali de la région et le gouverneur de la province de Fahs-Anjra ont été accueillis par le préfet de police et salués par les hauts cadres et les officiers de la Sûreté préfectorale.

Après la rituelle cérémonie de levée des couleurs au son de l’Hymne national, le préfet de police, Mouloud Oukhouya a pris la parole pour mettre en exergue l’importance de cette commémoration qui vient rendre hommage aux efforts et aux sacrifices de la famille de la Sûreté Nationale au service des citoyens et de la patrie. M. Oukhouya a souligné la haute sollicitude dont SM le Roi Mohammed VI entoure la famille de la sûreté nationale et l’intérêt qu’accorde le Souverain à l’amélioration des conditions sociales, morales, matérielles et professionnelles de cette institution.

On relèvera à ce propos les acquis réalisés en faveur du personnel de la Sûreté Nationale, femmes, hommes, retraités, notamment le statut spécial accordé à cette institution, l’amélioration des conditions matérielles et professionnelles, et les efforts consentis en matière de formation, d’infrastructures et de moyens logistiques, permettant aux officiers et agents de la Sûreté Nationale de s’acquitter de leur mission dans des conditions optimums. On notera également qu’au niveau du positionnement de la nouvelle vision de l’autorité dans un cadre de proximité et de rapprochement avec l’ensemble des institutions de la société civile, la préfecture de police de Tanger veille scrupuleusement à l’application des valeurs édictées dans le discours royal du 12 octobre 1999 en termes de proximité des citoyens.

Soulignons aussi une approche de la police préfectorale avec les citoyens à travers la présence régulière de policiers sur le terrain, dans la quasi-totalité des quartiers de Tanger.

Le préfet de police Mouloud Oukhouya a donné les statistiques des résultats positifs enregistrés en matière de lutte contre la criminalité sous toutes ses formes au niveau de la wilaya de Tanger, soulignant l’efficacité et la célérité de l’action qui ont permis le traitement en 2015 de 205836 affaires de contrôle d’identité et 52015 mises en garde à vue. Pendant les quatre premiers mois de 2016, ces chiffres ont atteint respectivement 59783 et 19972.

En matière de lutte contre le trafic et la consommation de drogues, le préfet de police a annoncé la saisie, en 2015, de 15,280 t de chira, 13 kg de cocaïne, 1,931 kg d’héroïne et 7447 comprimes d’ecstasy ; contre 14,439 t de chira, 354 g de cocaïne, 435 g d’héroïne et 9415 comprimés d’ecstasy, en 2014.

« En milieu scolaire, la préfecture de police a dynamisé pendant l’exercice scolaire 2014-2015 quelque 197 séances de sensibilisation au profit de 19010 élèves, autour de la prudence sur la route ; la violence scolaire ; les dangers de la drogue et du tabac ; le harcèlement sexuel ; l’abus sexuel contre les enfants et la criminalité en tous genres. Ces mêmes séances ont atteint le nombre de 206 profitant à 14962 élèves durant l’année scolaire en cours », a indiqué le préfet de police ajoutant que dans l’entourage du milieu scolaire, il a été procédé à la présentation devant la justice de 196 présumés coupables en 2014-2015 et de 122 pendant l’année scolaire actuelle.

Parallèlement, dans le cadre des interventions directes en matière de prévention et de lutte contre la criminologie sur le terrain, il a été procédé durant l’année 2015, à l’interpellation pour vérification d’identité de 205836 personnes, contre 200283 en 2014, soit une hausse de 5553. Le nombre de suspects placés en garde à vue a atteint 52015 en 2015, contre 41867 en 2014, soit une hausse de 10148.

Ce chiffre a atteint 19972 suspects présentés devant la justice depuis le début de l’année en cours.
« Il faut noter cependant que les hausses enregistrées ne sont pas le fait d’une multiplication de la criminalité, mais d’une fréquence plus accrue des opérations de police », a tenu à préciser le préfet de police, annonçant une diminution dans le nombre d’homicides souvent dûs à de simples malentendus entre des belligérants d’un même quartier sous l’effet de la drogue.

Pour ce qui est de la circulation et du roulage, M. Mouloud Oukhouya a annoncé une ascendance spectaculaire des infractions commises depuis 2013 à nos jours.

Ainsi, on aura enregistré 47703 infractions en 2013, pour un coût de 13005500,00 dh ; 95225 pour 18223000,00 dh en 2014 et 110796 pour 24020500,00 dh en 2015, hormis les amendes régularisées ultérieurement.

Après ce riche discours prononcé par le préfet de police, la délégation officielle a pris part à une sympathique réception organisée pour l’occasion, au cours de laquelle le wali de la région a présidé la cérémonie traditionnelle de découpe de la grande tarte d’anniversaire et celle de la décoration de cadres et d’agents méritants de la Sûreté régionale qui ont bénéficié d’une Distinction Royale pour leurs bons et loyaux services, à savoir MM. Hassan El Harti (Wissam royal du Mérite national de catégorie supérieure) ; Nourddine Kari (Wissam royal du Mérite national de première catégorie) ;Khalid Idrissi (Wissam royal du Mérite national de deuxième catégorie) ; Mohamed Tarara (Wissam royal du Mérite national de deuxième catégorie) ; Jamal Zouhaïr (Wissam royal du Mérite national de deuxième catégorie) et Ahmed Zidass (Wissam royal du Mérite national de deuxième catégorie).

A tous ces heureux décorés, nous présentons nos chaleureuses félicitations pour cette prestigieuse distinction bien méritée et leur exprimons nos sincères vœux de très bonne continuité et de pleine réussite dans leur noble mission.

Par : Mohamed ABOUABDILLAH
Le Journal De Tanger



Cet item a été imprimée depuis le site .:: Le Journal De Tanger News ::.
( http://www.lejournaldetanger.com/news.php?extend.1387 )