Dernières nouvelles :

Image

Le port Tanger-Med très sollicité après la grève des dockers espagnols

Le port Tanger-Med très sollicité après la grève des dockers espagnols

Le 28-06-2017 à 12:13:59

Le port de Tanger Med est très sollicité pour combler le vide engendré par la dernière grève des dockers qui a pénalisé les ports espagnols, notamment celui d’Algésiras, en protestation contre une réforme libéralisant leur emploi.
Cette grève aurait causé de grandes pertes évaluées à 36 milliards d’euros rien que pendant les trois premiers jours de grève.

Ces pertes proviennent du fait que plusieurs activités ont été momentanément détournées des ports espagnols.

Selon le gouvernement espagnol, 150 000 mouvements annuels de navires sur les 2,4 millions effectués annuellement à Algésiras seront déviés vers d’autres ports voisins, notamment celui de Tanger Med.

Ainsi, le géant danois Maersk, numéro Un mondial du transport maritime de conteneurs qui a d’abord dévié 15 navires normalement destinés au port d’Algésiras, vers le port de Tanger Med, aurait décidé le transfert définitif d’une partie de ses activités hebdomadaires vers le hub tangérois.

De fait, le groupe danois aurait annoncé au gouvernement espagnol son plan de recherche active de trajets alternatifs en Afrique et en Europe, pour y rediriger ses navires et éviter des pertes colossales causées par le débrayage fréquent de manutentions portuaires ibériques. Tous les yeux sont rivés sur le port de Tanger Med où Maersk a déjà réorienté une partie de son trafic.

En effet, le hub tangérois a accueilli le géant porte- conteneurs Madrid Maersk, d’une capacité de 20.000 EVP, et qui était destiné à jeter l’ancre à Algésiras, mais contraint à changer de cap à cause du débrayage dans les ports espagnols.

Plus significatif encore, le projet annoncé par le géant danois d’augmenter de 355.000 ses mouvements vers l’établissement d’Algésiras serait abandonné, selon le ministère espagnol de tutelle qui dévoile que le transporteur cherche activement un port pour rediriger 35.000 mouvements hebdomadaires, soit 1,82 millions de mouvements par an. Ce trafic représente 75% de son activité réalisée au port d’Algésiras, où Maersk y est le principal client en termes de transbordement.

Selon le directeur général de Maersk, le port marocain sera le favori de la compagnie qui y a déjà installé deux grues-portiques et compte mettre en place quatre de plus pour accueillir les navires «Triple E», monstres du fret maritime.

Mais, rien n’est encore gagné pour Tanger-Med car, outre le terminal marocain, celui de Sines au Portugal intéresse aussi Maersk. Le port marseillais, son homologue italien Gênes, Anvers en Belgique et Rotterdam en Hollande sont également parmi les autres favoris de l’armateur danois...

Ph : DR





Partager ceci :
Par : Administrateur
Total Views
Nombres commentaires :
Add comment