Dernières nouvelles :

Image

SALEM L’EX GRAND DEMI ET ENTRAINEUR DE TANGER

SALEM L’EX GRAND DEMI ET ENTRAINEUR DE TANGER

Le 09-03-2017 à 13:12:23

Il était fassi puis il est devenu un vrai tangérois. Il adore à la folie la ville du détroit où il a passé plus de soixante ans. A Dradeb, son vieux quartier populaire, il est aimé, estimé et respecté. On l’appelait Salem le footballeur, maintenant on le surnomme Ba Salem. Joueur de classe à la ligne médiane, il y avait en lui deux grandes qualités :la technique et surtout le physique. Il évoluait à Fès, la capitale spirituelle, quand le Moghreb al Aksa de Tanger lui fit une offre intéressante pour une carrière professionnelle. Sans hésitation, Salem devait prendre le célèbre train Tanger-Fès pour rejoindre le club présidé par Chérif Halhoul.

Mais aux toutes dernières minutes, le voyage fut annulé pour faute de passeport. Avec l’intervention de plusieurs personnalités marocaines et étrangères politiques , Salem obtenait le passeport pour entrer à Tanger l’internationale. Très jeune, il avait besoin d’un guide pour arriver au stade du Marshane où le staff technique l’attendait pour un essai. Le test ne demandait pas beaucoup de temps parce que la classe du footballeur était bien visible pour renforcer le milieu du terrain de l’équipe.

Durant son étape au Moghreb al Aksa, il avait pour coéquipiers de grands joueurs tels les Casita,Bzioui,Chicha…Il passa ensuite au premier club de la ville la Union deportiva España qui était dirigé par le riche homme d’affaires du nord Parès.La formation espagnole jouait en deuxième division professionnelle de la Liga et avait seulement trois marocains Bzioui,Rifi et Salem. Parallèlement à sa carrière footballistique, Ba Salem était un exemplaire fonctionnaire à la douane jusqu’à sa retraite où il n’avait que des amis au port de Tanger. Il avait eu l’honneur de figurer comme international dans la première sélection marocaine sous le protectorat français.

Comme entraineur, il se consacra à la formation de la pépinière au club de troisième division de son quartier Corona. Il était longtemps, le père, le tuteur, le parent et l’ami de plusieurs générations de jeunes footballeurs. « On apprenait beaucoup de lui » disaient-ils. Jacob Zafrani ,un entraineur espagnol d’origine israélite, qui était son compagnon à la ligne médiane du Moghreb al Aksa déclarait à la presse : « Salem était un grand joueur qui aurait pu évoluer en Espagne s’il avait voulu ».Maintenant, il est alité et ne sort plus en menant un éternel combat contre une longue maladie. Prions pour lui en lui souhaitant une prompte guérison..!

Ph : DR





Partager ceci :
Par : Administrateur
Total Views
Nombres commentaires :
Add comment