Dernières nouvelles :

Image

Chauffeurs professionnels : une grève évitée de justesse !

Chauffeurs professionnels : une grève évitée de justesse !

Le 16-02-2017 à 11:23:54

En cause : le resserrement des contrôles sur les cartes professionnelles et une amende de 5000 dirhams en cas d’infraction.

Depuis fin décembre 2016, les cartes de conduite professionnelle ne sont plus valides. Il faut les renouveler. Mais pour ce faire, il faut suivre une formation continue dans l’un des quatre instituts relevant de l’OFPPT ou dans le privé.

Ce sont 500 000 conducteurs professionnels opérant dans le transport de voyageurs, de marchandises, du personnel, les taxis, qui sont concernés par cette obligation prévue par le code de la route. Parmi cette population, plus de 200.000 personnes n’ont jamais pu obtenir le fameux sésame. Elles sont souvent verbalisées alors que le problème ne dépend pas d’elles. Et depuis le début de l’année, les contrôles se sont intensifiés. Faute de carte, l’amende est de 2.000 à 5.000 dirhams contre 4.000 à 10.000 dans l’ancienne version du code de la route. En cas de récidive, le montant est de 8.000 dirhams.

En plus de la sanction pécuniaire, l’agent verbalisateur immobilise le véhicule jusqu’à ce qu’un autre chauffeur en règle vienne le récupérer. C’est la raison pour laquelle l’Organisation nationale du transport et des chauffeurs professionnels a appelé à une grève, fixée au mercredi 8 février à Tanger dans les segments du transport international routier (TIR) et du personnel. Ce mouvement a été annulé à la dernière minute dans la soirée de mardi, après que Mohamed Boussaïd, ministre par intérim du Transport, ait procédé à la prorogation exceptionnelle des cartes professionnelles jusqu’au 31 décembre 2017. Il a également demandé aux différents corps de contrôle de se contenter de sensibiliser les chauffeurs à l’obligation de détenir une carte et d’une formation continue.

Cependant, «L’extension de la durée de validité ne fait que reporter le problème à l’année 2018 et ne règle pas la question du retard pris dans la délivrance des cartes et la formation continue», estiment les professionnels..
Ce n’est donc que partie remise !

Photo : DR





Partager ceci :
Par : Administrateur
Total Views
Nombres commentaires :
Add comment