Dernières nouvelles :

Image

Les Touristes Nationaux ont une préférence pour Tanger et le Nord

Les Touristes Nationaux ont une préférence pour Tanger et le Nord

Le 05-09-2016 à 15:32:58

Si le secteur touristique est relativement en crise partout dans le monde pour des raisons évidentes souvent liées à la conjoncture sécuritaire au niveau international, au Maroc, les visiteurs nationaux parviennent à sauver la situation dans certaines régions, notamment dans celle du Nord du royaume où, selon ALM, Tanger draine 50% des arrivées et des nuitées. .

***
Bien que l’infrastructure d’accueil et d’animation reste insuffisante dans la plupart des zones côtières, le Nord réussit à attirer des touristes marocains dont des membres de la Communauté marocaine résidents à l’étranger (MRE).

Les touristes nationaux ont ainsi détenu, cette année encore, la première place parmi les vacanciers ayant opté pour cette région qui regorge de belles plages sur les deux littoraux atlantique et méditerranéen.
À Tanger, ce sont 50% des arrivées et des nuitées qui sont enregistrées par le fait des touristes marocains. Mais il faut tenir compte du fait que, pour la deuxième année consécutive, les touristes arabes, en particulier des Saoudiens, ont amélioré leur positionnement parmi les visiteurs de la ville du détroit, à l’occasion de la présence de SM le Roi Salman d’Arabie Saoudite qui a passé ses vacances dans notre ville du 14 juillet au 14 août 2016.

Mais il faut admettre aussi que Tanger dispose, en plus de ses atouts balnéaires, de plusieurs lieux mythiques tels que le circuit d’Achakar et ses Grottes d’Hercule, la corniche de plus en plus attrayante où il fait agréable de déambuler le soir, le centre-ville avec «Sour Al Maâgazine», la médina et ses « Grand et Petit Soccos », la Kasbah et ses remparts rénovés ; ou encore le café Hafa, qui se distingue par sa vue imprenable sur le détroit de Gibraltar.


Outre Tanger, le balnéaire joue encore plus cet été en faveur des villes côtières dans la région de Tétouan qui possède des plages d’un haut standing comme celles de Cabo Negro ; Kabila ; Marina Smir ; Ristinga et autres, longeant les villes balnéaires de Martil, Mdiq et Fnideq qui attirent le visiteur également en raison de leurs différents commerces dont le chiffre d’affaire augmente pendant cette période estivale, en particulier ceux approvisionnés en articles d’habillement, chaussures, lingerie, maquillage, ménagers, entre autres, en provenance du préside occupé de Sebta situé à proximité.

Parmi les autres destinations prisées de la région durant l’été, figure Al Hoceima qui connaît une grande affluence des touristes nationaux grâce à ses belles plages, dont celles de Bades et Quemado. Ce type de visiteurs est généralement à l’origine, en moyenne, et au cours de l’année, de 60% des nuitées effectuées dans cette ville et ses zones avoisinantes.

Il faut noter aussi un certain engouement des Marocains pour la ville balnéaire d’Assilah qui se distingue «relativement» par son moussem culturel quoique moins prisé qu’auparavant, du temps où cette manifestation annuelle était très attendue parce qu’elle conjuguait des arts classiques et populaires à la culture et où la population et les visiteurs trouvaient une distraction nocturne de haut niveau. Aujourd’hui, «ce moussem qui n’en est plus un » selon des avis provenant de plusieurs touristes nationaux interrogés sur l’effet de cette manifestation dans sa nouvelle mouture, est réduit à quelques rencontres « trop pédagogiques » qui n’intéressent pas outre mesure le vacancier qui, déjà bourré de « culture » toute l’année, vient chercher plutôt de la distraction et du repos. « Nous venons ici pour nous amuser et non pas pour nous instruire », affirme ce cadre casablancais passant ses vacances dans cette petite ville balnéaire réputée pour ses plages, en particulier celles situées à quelques kilomètres de la ville, telles que Sidi Mghayet ou Briech.

La ville de Larache est également connue aussi bien par ses recettes de poisson (comme ses anchois et sardines salés) que par son célèbre et grand Patio (boulevard) Atlantico qui est pris d’assaut par les amateurs des promenades nocturnes sur la corniche.

Larache tire aussi, en grande partie ses forces comme destination de choix grâce à ses plages comme celle de Ras- Rmel, située à neuf kilomètres de la ville et s’étendant sur plusieurs kilomètres sur l’océan Atlantique...

Ph : DR





Partager ceci :
Par : Administrateur
Total Views
Nombres commentaires :
Add comment