Course à la présidence de (AMITH): Karim Tazi retire sa candidature au profit de Mohamed Boubouh

Le président sortant de l’Association Marocaine des Industries du Textile et de l’Habillement (AMITH), Karim Tazi, se retire de la course à la présidence de ladite association.
Les raisons évoquées par M.Tazi, pour justifier son abandon, lui seraient dictées, selon lui, par un souci de « préserver l’unité de l’association ».
Toujours est-il que ce désistement laisse la voie libre à son concurrent Mohammed Boubouh de Tanger et son co-équipier Jalil Skali, seul binôme soumis maintenant au vote du 18 juin courant.
Rappelons que ce duo a annoncé que son mandant sera fédérateur sous le signe de l’unité pour impliquer et représenter les différentes régions dans les instances de gouvernance, et s’inscrira dans la continuité pour consolider les acquis des partenariats public /privé, la poursuite des chantiers ouverts et finalement la mise en place des règles pour une bonne gouvernance plus transparente et efficace.
Pour ce faire, la feuille de route du binôme Boubouh /Skalli est structurée autour de 5 axes qui s’articulent ainsi :
– Consolider le partenariat public/privé
– Consolider la dynamique d’investissement
– Renforcer les compétences par la formation et l’expertise technique
– Renforcer la compétitivité à l’export
– Renforcer la compétitivité sur le marché local
Parmi les principales mesures détaillées :
1. – Elaboration d’un dispositif incitatif pour encourager les investissements dans l’amont et renforcer l’intégration verticale du filière
2. Améliorer l’accès aux marchés (Règles d’origine UE et USA)
3. Accompagner le passage de la sous-traitance à la cotraitance et au produit fini (sourcing matières, capacités créatives, financement…)
4. Militer pour une fiscalité réduite en ligne avec le principe de la neutralité
5. Intensifier les actions de lutte contre la contrebande
6. Intensifier les efforts pour la mise en place de mesures de défenses commerciales, que ce soit en termes de barrières tarifaires (prix de référence, droits de douane) ou non tarifaires (contrôle aux frontières)
7. Mettre en œuvre une stratégie de communication pour le « Made in Morocco »
Le Binôme Boubouh-Skali résume ainsi son programme : « Notre rôle principal est d’instaurer les règles de bonne gouvernance et implanter la culture d’un process de décision collaboratif et profiter de notre intelligence collective ».
Ce programme conçu « dans une démarche de concertation », a pour enjeu de de « ré- impulser une nouvelle dynamique vertueuse par l’unité, la continuité et une bonne gouvernance», indique-on.
Boubouh explique que «Les exigences de nos clients sont de plus en plus fortes sur le plan économique, sociétal et environnemental, et est marquée aussi par un manque de visibilité dans un contexte vulnérable et incertain…».
« Dans cette incertitude, le secteur textile habillement doit se prendre en charge et construire l’avenir main dans la main avec l’administration », explique Mr Boubouh, désormais seul candidat à la présidence de l’AMITH avec son co-équipier Jalil Skali.

À propos admin1

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Aller à la barre d’outils