Accueil    A propos du Journal    Plan du site  
  Jeudi 21 août 2014 Abonnement Tarifs publicitaires Emploi Liens Utiles MétéoContact  
 A la Une
 Actualités
 Le monde et la ville
 Social
 Exposition
 Spécial
 La vie associative
 Tourisme
 Santé
 Activités Royales
 Sport
 Reportage
 Entretien
 Analyse
 Art & Culture
 Economie
 Environnement
 International
 Votre courier



Disparition de la talentueuse Diva : RAJAE BELMLIH Une immense perte pour la chanson marocaine et arabe
« En cette douloureuse circonstance, dans laquelle Votre famille a perdu sa précieuse perle, de même que le Maroc y a perdu l’une de ses créatrices les plus talentueuses, en culture comme en chanson, ainsi que l’une de ses voix les plus belles et les plus proches du coeur du public pour son art, son authenticité, ses valeurs morales et le rayonnement dont elle jouit sur la scène arabe, Nous ne pouvons que vous exprimer, ainsi qu’à la famille marocaine des arts que Nous honorons et à l’ensemble des admirateurs de son oeuvre, Nos vives condoléances et Notre sincère compassion».

C’est en ces termes aussi émouvants qu’humains que S.M. le Roi Mohammed VI a exprimé Ses condoléances attristées à la famille de la défunte Rajae Belmlih décédée dimanche après-midi à Rabat, à l’âge de 45 ans, des suites d’une longue maladie.
Sa dépouille a été inhumée, après Salat Addohr, dans un climat de recueillement et de piété, au cimetière des Chouhada à Casablanca, en présence du Premier ministre, M.Driss Jettou, du wali de la région du Grand Casablanca, M. Mohamed Kabbaj, de l’ambassadeur des Emirats Arabes Unis à Rabat, M. Issa Hamad Abou Chihab, des membres de la famille de la défunte, ainsi que de plusieurs autres personnalités marocaines et arabes du monde de l’art et de la culture, outre des centaines de fans de la regrettée disparue qui ont tenu à l’accompagner à sa dernière demeure.

Révélation de la mémorable émission télévisée «Mawahib» du grand compositeur Abdenbi El Jirari, Rajae avait commencé précocement son parcours de chanteuse. Sa réussite ne l’a, cependant, pas empêchée de poursuivre ses études couronnées par une licence obtenue à la Faculté des lettres de Rabat.
Après un brillant et exceptionnel début de carrière au Maroc, qui fera d’elle une belle révélation, l’artiste s’installe, au début des années 90, au Caire, capitale de la chanson orientale, puis à Dubaï (Emirats-Arabes-Unis) où elle s’imposera comme l’une des plus célèbres voix de la chanson arabe ayant marqué les esprits avec son oeuvre “Ya Jara Wadina”.
Son habituelle intelligence artistique la fera opter pour des compositeurs et des paroliers de talent : Hilmi Bakr, Jamal Salama, Mohamed Diae et Salah Chernoubi, entre autres, réalisant ainsi une multitude d’albums, aussi réussis les uns que les autres avec des chansons de grande valeur artistique comme «Hakada addounia Toussameh», «Ya ghayeb âane ouyouni», «Chouq El Ouyoune», et «Eâtiraf».
Rajae Belmlih confirme parallèlement sa passion pour des classiques d’Oum kalthoum et d’Asmahane, redonnant, chaque fois, un nouveau souffle et un grand élan à sa carrière.
Avec “Sabri Alik Tal”, cette ambassadrice de l’UNICEF (depuis 2000) a conquis sa place sur la scène arabe qu’elle a marquée par son charisme artistique.
Rajae n’oubliera, cependant, jamais son pays natal ni le public marocain qui l’ont révélée au monde arabe.
C’est avec un grand courage et une sorte de résignation positive que Rajae Belmlih a affronté son mal dévorant : un cancer du sein. Elle le cachera à sa famille et à son public pendant deux mois avant de le révéler, en termes émus et émouvants, pour découvrir la place qu’elle occupe dans les cœurs.
Mère d’un enfant, Omar, 5 ans, Rajae Belmlih a fait deux apparitions cet été sur la deuxième chaîne nationale de télévision. Dans l’émission artistique «Ahl al Maghna», puis lors du premier prime de Studio 2M, la diva marocaine affichait un visage rayonnant d’espoir et de volonté, malgré les traces de fatigue et, comme d’habitude, elle tenait un discours plein d’optimisme et de modestie.
C’était sa façon de dire adieu à son public.






Envoyer Imprimer
Actualités
 Sécurité routière la caravane médiatique bientôt à tanger med...
 Nouvel assaut de migrants subsahariens sur mellilia...
 Une rencontre sur facebook finit par un viol collectif à tanger...
 Vacances balnéaires dans le nord : il faut casser la tirelire !...
 La police tangéroise se perfectionne en terme de citoyenneté...
 Stéphane monney mouandjo nouveau directeur général...
 36ème édition du moussem international d’asilah sous le thème « l’etat nation et les unions régional...
 Sebta : un clandestin dans le moteur d’un autocar ...
 Visite technique automobile à tanger..science sans conscience n’est que ruine de l’âme !...

A la Une - Actualités - Le monde et la ville - Social - Exposition - Spécial - La vie associative - Courier des lecteurs - Tourisme
Santé
- Activités Royales - Sport - Reportage - Entretien - Analyse - Art & Culture - Economie - Environnement - International
Abonnement - Tarifs publicitaires - Emploi - Liens Utiles - Météo - Contact - A propos du Journal - Site Map
© 2005 Le journal de Tanger - Réalisation : PRO CONCEPT MULTIMEDIA

Nombre des visiteurs : Website counter