Accueil    A propos du Journal    Plan du site  
  Jeudi 20 novembre 2014 Abonnement Tarifs publicitaires Emploi Liens Utiles MétéoContact  
 A la Une
 Actualités
 Le monde et la ville
 Social
 Exposition
 Spécial
 La vie associative
 Tourisme
 Santé
 Activités Royales
 Sport
 Reportage
 Entretien
 Analyse
 Art & Culture
 Economie
 Environnement
 International
 Votre courier



Aéroport Tanger Ibn Batouta : NOUVELLE AEROGARE opérationnelle en octobre 2007
A l’invitation du directeur régional de la compagnie nationale de transport aérien Royal Air Maroc (RAM), M. Mustapha Broji, une importante délégation représentant le club Rotary international Tanger-Doyen a effectué, en fin d’après-midi de mardi, une visite d’information au grand chantier en cours de finition à la nouvelle aérogare de l’aéroport international Ibn Batouta de Tanger.

La délégation rotarienne a été accueillie et guidée au cours de cette visite par le directeur-délégué de l’aéroport Tanger Ibn Batouta, M. Ammar Laraïchi, en présence de cadres de l’Office national des aéroports (ONDA); du chef d’escale par intérim de la RAM; de responsables de la sécurité de l’aéroport, et du représentant de l’entreprise chargée des travaux.

Le directeur-délégué de l’aéroport explique que le projet de construction de la nouvelle aérogare sur une superficie de 11.500 m2, soit le double de la superficie de l’aérogare actuelle, représente un investissement de 170 millions de dirhams, en plus d’une importante enveloppe budgétaire supplémentaire consacrée à la modernisation des installations de communication et des systèmes informatiques, à l’élargissement des tarmacs (aires de stationnement des avions), et au renforcement de la piste d’atterrissage qui ne nécessite, en fait, pas de réaménagements particuliers. D’une longueur totale de 3.500 m sur 45 de large, elle est apte à accueillir tout type d’avion y compris les gros porteurs genre 747. Cependant, les équipements liés à la navigation seront mis à niveau. Il s’agit d’améliorer les capacités d’atterrissage en passant de la catégorie I à la catégorie II.
Rappelant que la capacité actuelle de l’aéroport Tanger Ibn Batouta ne dépasse guère 450.000 passagers par an, M. Ammar Laraïchi précise qu’avec la nouvelle aérogare, cette capacité sera d’un million et demi de passagers, dès le mois d’octobre prochain, date programmée pour l’inauguration des nouveaux bâtiments lesquels sont impressionnants par leur masse quasi-bétonnée, les vastes espaces de travail et de circulation qu’ils offrent, la grande hauteur sous plafond, les immenses baies vitrées, les nombreux équipements prévus pour faciliter une fluidité aussi bien dans la zone de départ que dans celles de l’arrivée ou du transit.
Il est vrai qu’au stade où en sont actuellement les travaux, il serait encore difficile d’apprécier, à leur juste valeur, la nature et la qualité des travaux en cours de finition, mais on peut d’ores et déjà relever ou deviner quelques indices révélant la grande dimension de l’ouvrage conjuguant modernisme et confort à quelques empreintes de l’art architectural traditionnel, tel que le revêtement en zellige des colonnes monumentales ou encore l’éclat du sol alternant marbre et granit, une fois poncé et lustré.
«Outre l’impératif de rendre les installations plus attractives pour les compagnies aériennes comme pour les passagers, cette nouvelle réalisation était devenue nécessaire car l’aéroport de Tanger Ibn Battouta qui est considéré comme la principale plate-forme de la zone nord, est amené à connaître une affluence considérable dans cette région en pleine métamorphose qui se prépare à amorcer une nouvelle ère due, non seulement à l’évolution de l’activité touristique prévue pour l’échéance 2010, mais aussi et surtout aux mouvements générés par les grands projets en cours de réalisation, et à la mise en service imminente du port de Tanger-Med et de toutes les infrastructures logistiques qui l’accompagnent», explique le directeur délégué de l’aéroport, rappelant, d’autre part, que Tanger a l’ambition d’organiser l’Exposition internationale de 2012, ce qui, dans le cas où cet immense projet venait à se réaliser, cela imposerait déjà une extension de la nouvelle aérogare, côté ouest, à l’emplacement du bâtiment actuel jugé non conforme au standing auquel aspire Tanger, et appelé à être démoli à la demande du wali de la région Tanger-Tétouan, M. Mohamed Hassad.
A souligner que, paradoxalement, l’aéroport Tanger Ibn Batouta dans sa structure actuelle, vient de décrocher sa certification ISO 9001 version 2000. Si l’on doit, dans tous les cas, se féliciter de cette distinction honorifique, on peut également se demander comment l’ONDA, a-t-il pu réussir ce tour de force.
Il est, en effet, difficile d’admettre que cette distinction soit due aux infrastructures de l’aérogare actuelle ; on pourrait, néanmoins l’attribuer peut-être aux services rendus aux usagers, aux compagnies aériennes ainsi qu’à la maîtrise de la sécurité et des règles de navigation aérienne. Cela vient donc récompenser le choix d’un système de management de la qualité impalpable par le passager. D’ailleurs, M. Ammar Laraïchi résume cette vision en une phrase: «Le client ne voit dans un aéroport qu’une infime partie qui se limite généralement à l’aérogare, mais il existe une multitude d’autres aspects qui lui échappent», dira-t-il.
Il existerait d’autres contraintes pour les responsables de l’ONDA et ceux de la RAM ainsi que pour les compagnies aériennes de plus en plus nombreuses à solliciter les services de l’aéroport dans le cadre de l’open sky : celles de se mettre à niveau pour l’exploitation optimum de la nouvelle aérogare et ses exigences. L’exemple du traitement des bagages constitue l’un des maillons faibles de l’aéroport Tanger Ibn Batouta en raison d’un déficit chronique de personnel.
Un problème d’une autre nature, majeure et plus ennuyeux celui-là, vient compliquer les choses. Celui de l’éloignement du parking pour automobiles désormais séparé de l’aérogare par une esplanade à ciel ouvert d’une centaine de mètres. On s’imagine mal comment, dans un cas limite, une dame accompagnée d’enfants et lestée de bagages, puisse traverser cette distance sous une pluie battante…A moins qu’on ne prévoit déjà des passerelles couvertes.
Toujours est-il que les efforts consentis par l’Etat marocain, d’une manière générale, et par l’ONDA, en particulier, sont louables en matière de mise à niveau et de modernisation des aéroports. A noter, à ce propos, que la charte, signée récemment par le directeur général de l’ONDA, M. Abdelhanine Benallou et le directeur délégué de l’aéroport Tanger-Ibn Batouta, M. Ammar Laraïchi, a justement pour objectifs de promouvoir une culture d’entreprise, de mobiliser l’ensemble des ressources par un système de gouvernance et d’assurer la protection des milieux naturels.
Elle tend également à favoriser l’utilisation de technologies respectueuses de l’environnement et de veiller à la conformité des installations et prestations avec la réglementation nationale et internationale en vigueur.
La charte vise aussi l’amélioration de l’accessibilité, de la sécurité et de la sûreté de l’ensemble des opérations aéroportuaires et la prise en compte et l’anticipation des attentes des clients, de la collectivité et des partenaires par un mode de gouvernance efficient.

M. ABOUABDILLAH





Envoyer Imprimer
Actualités
 Le tangérois zoubeir ben bouchta ambassadeur du théâtre marocain à strasbourg...
 Exposition «tanger de zine» à la galerie dar d'art ...
 Bachir demnati: un artiste-né qui exposera bientôt ses œuvres à tanger ...
 Kidnapping à tanger rançon : un million de dirhams...
 Clôture ce samed soir du 7ème forum medaysorganisé à tanger sous le thème : « quel ordre dans le cha...
 Consulat général de france à tanger: emouvante cérémonie commémorative du 96ème anniversaire de l’ar...
 Séminaire à tanger sur la migration au maroc entre les engagements et les réalités...
 Violence dans les écoles de tanger: après l’élève attaqué à l’épée au lycée arrazi, une adolescente...
 Le courrier de nos lecteurs : histoire d’eau et ce qui en découle…...

A la Une - Actualités - Le monde et la ville - Social - Exposition - Spécial - La vie associative - Courier des lecteurs - Tourisme
Santé
- Activités Royales - Sport - Reportage - Entretien - Analyse - Art & Culture - Economie - Environnement - International
Abonnement - Tarifs publicitaires - Emploi - Liens Utiles - Météo - Contact - A propos du Journal - Site Map
© 2005 Le journal de Tanger - Réalisation : PRO CONCEPT MULTIMEDIA

Nombre des visiteurs : Website counter